Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Les drames de la Hongrie au XXe siècle dans "Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas" de Imre Kertész

com

Kaddish-pour-l-enfant-qui-ne-naitra-pas.jpg

 

 

« comme d'un nuage qui a depuis longtemps déchargé son énergie, des noms se mirent à tomber : Mauthausen, le méandre du Don, Recsk, la Sibérie, Gyüjtö, Ravensbrück, la rue Fö, 60 rue Andrássy, les villages de relégation, les prisons d'après 56, Buchenwald, Kistarcsa, je craignais déjà que ce fût mon tour, mais heureusement je fus devancé : « Auschwitz » dit quelqu'un, avec la voix modeste mais assurée du vainqueur »

 

les méandres du Don : épisode de la bataille de Stalingrad et plus grande défaite de tous les temps subies par l'armée hongroise. Trente mille hommes périrent, quarante mille furent faits prisonniers par les Soviétiques.

Recsk : Camp de travail hongrois pendant la guerre, puis à l'époque stalinienne.

Gyüjtö : L'une des prisons de Budapest

la rue Fö : Siège de la Gestapo à Budapest pendant la guerre.

60 rue Andrássy : Siège de la police politique à Budapest à l'époque stalinienne.

Kistarcsa : Camp de travail hongrois après la guerre (jusqu'en 1953)

 

in« Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas » de Imre Kertész

Print
Repost

Commenter cet article

Catherine 19/12/2012 15:08


J'ai l'impression que, comme la Pologne, la Hongrie est un pays qui a beaucoup souffert...

Michaël Lefebvre 20/12/2012 08:39



C'est sur, c'est sur....