Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Christine Arnothy - "Jeux de mémoire"

com

 

Titre:Jeux de mémoire

Auteur:Christine Arnothy

Année de parution:1981

Éditeur: Fayard

 

jeux-de-memoire-christine-arnothy.jpg

 

Présentation de l'éditeur 

Pour la première fois depuis la publication de J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir, Christine Arnothy parle d'elle-même. De son enfance hongroise, des années qui ont précédé le siège de Budapest, de cette autre part de sa vie dont elle n'a jamais voulu parler. Autobiographie pleine de tendresse, d'humour, de chagrin et d'espoir: la confrontation d'un écrivain, qui croyait ne se sentir à l'aise que dans ses romans ", et de sa vérité profonde, évoquée avec autant de lucidité que de pudeur."
 

Mon avis
 

Je suis venu à rebours sur ce roman mais il était chez moi sur un étagère, laissé par mes propriétaires et puis je cherchais un roman rapide à lire. Et bien une fois de plus ce fut une bonne surprise. Attention, je ne dis pas que l'œuvre de Krisztina Kovach de Szendrö, de son vrai nom , a révolutionné l'histoire de la littérature mais c'est bien écrit, bien mené, bref une bonne autobiographie. Le cadre hongrois, Budapest et le nord du Balaton, et l'époque, le siège de Budapest et l'immédiat après-guerre, m'a évidemment m'ont bien évidemment particulièrement intéressés.

Je vous recommande donc cette lecture qui vous fera passer quelques agréables heures et découvrir une époque et un lieu mal connu en France.

 

 

siege-de-Budapest.jpg

 

L'extrait 

Sur les stéréotypes (p181) : 

« L'expression était à la mode [ruses de sioux] en Hongrie où les Indiens étaient toujours rusés, les juifs astucieux, les Tchèques trop intelligents – ils faisaient ce qu'ils voulaient à l'étranger grâce à leur diplomatie -, les Français libres-penseurs et volages, les Allemands fanatique d'ordre et de précision – tandis que nous, Hongrois, apparaissions à mes yeux d'enfants comme un peuple de héros trompés, d'éternelles victimes d'une Histoire réduite à une succession d'injustices flagrantes. »

Print
Repost

Commenter cet article