Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

BD : "Les conjurés du Danube" - Lester Cockney T6 par Franz

com

 

Titre: Les conjurés du Danube

Série : Lester Cockney

Tome :6

Dessinateur/Scénariste : Franz (Franz Drappier)

Éditeur: Le Lombard

Date : 1987

 

 

les-conjures-du-danube-lester-cockney.jpg

 

 

 

 

4ème de couverture

 

       Lester, Ilona et Taranna arrivent enfin en Hongrie. Dans un village, peu avant d’arriver sur les terres du Vicomte von Horvath Paley, nos trois amis sont mêlés à une bagarre à l’issue fatale pour trois officiers autrichiens. Mais l’accueil des parents de Ilona n’est pas aussi chaleureux qu’espéré...

 

Mon avis

 

       Pourquoi parler du tome 6 de cette série sans avoir parlé des tomes précédents ? Simplement parce que, vous l'aurez sans doute compris, car ici l'histoire se passe en Hongrie juste avant un événement important de son histoire, la révolution de 1848-1849.

     Alors ne perdons pas beaucoup de temps sur les tomes suivants (que je n'ai d'ailleurs pas tous lu). Il faut savoir que Lester ramène en Hongrie, avant de rentrer chez lui en Irlande, une belle hongroise (désolé pour le pléonasme) Ilona accompagné d'une Indienne Taranna. A cette époque le voyage en lui-même est une aventure que l'auteur nous présente avec un tome par région (le précédent était dans les Balkans).

 

     On retrouve donc les héros traversant le pays jusqu'à Buda et Pest (pas encore réuni) via Pécs et rencontrant des grandes figures hongroises de l'époque (Liszt Ferenc, Petöfi Sàndor) et les « classes sociales » de l'époque (grandes aristocraties, paysans, fameux bergers, classe étudiante en formation, « occupants » autrichiens, tsiganes etc...).

 

les-conjures-du-danube.jpg

 

 

 

     Le scénario est plus fin qu'il n'y paraît de prime abord et il faut vraiment arrivé à la fin pour s'en faire une idée juste. Le dessin est lui est très années 80 dans un style collection « vécu » même si les aventures de Lester Cockney furent éditées dans le journal de Tintin. Personnellement j'aime beaucoup ce type de dessin le bémol viendra du côté de la colorisation qui a, elle, vieillie.

 

     Une BD très correcte sur la Hongrie, je ne peux donc qu'adhérer.

 

Print
Repost

Commenter cet article