Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

BD : "La communauté [entretiens]" - Tanquerelle & Yann Benoît

com

 

Titre: La communauté [entretiens]

Dessinateur : Hervé Tanquerelle

Scénaristes: Hervé Tanquerelle & Yann Benoit

Éditeur: Futuropolis

Date : 2010

 

 

tanquarelle-la-communaute.jpg

 

 

L'histoire

 

     Mai 68 ! Et après ?
     En racontant la création et l’évolution d’une communauté, qui s’est dès le départ appuyée sur une activité économique en marge du consumérisme, Tanquerelle témoigne d’une aventure unique et hors norme qui a, au fil du temps, défié l’utopie de cette époque.
     Pour la seconde partie des entretiens avec son beau-père, Yann Benoît, Hervé Tanquerelle décide de faire aussi parler sa fille, gamine à l’époque (qui se trouve être son épouse aujourd’hui). Comment vit-on concrètement sur un même lieu, à une vingtaine d’adultes et autant d’enfants ? Comment fait-on perdurer une utopie ? Comment gère-t-on la prospérité ?
     Loin des clichés hippies, sans détours et sans tabou, ce dernier tome évoque les grands principes de la vie communautaire en train de se fissurer à l’épreuve de la réalité.

 

Mon avis

 

     Voilà encore une « BD » qui en est une « seulement » par la forme (dessin et texte allié pour former un récit). Mais Tanquarelle n'avance pas voilé, le sous-titre est clair nous avons à faire à des entretiens.

     Je ne connaissais pas cet auteur et c'était un tort. J'ai vraiment apprécié le ton du dessin ou plutôt les tons car parfois il change de style pour se rapprocher de la vibration du moment. Son trait est très bien maitrisé et il sait allier un certaine dose de réalisme et beaucoup d'humour.

     L'histoire est donc celle des entretiens de de Hervé Tanquerelle et de son beau-père, avec l'intervention de la compagne d'Hervé de temps à autres. Yann Benoît joue le jeu avec autant d’honnête que possible sur cette expérience très intéressante pour nous lecteurs aux niveaux du social, du comportemental, anthropologiques et politiques.

     Je ne veux pas vous dévoiler l'histoire mais cette communauté à la particularité d'être, sous une forme un peu différente, encore vivante.

    Le petit plus pour la compréhension de « la chose » c'est les entretiens des autres participants de la communauté. Plusieurs points de vue, plusieurs regards sont nécessaires pour appréhender la complexité.

 

 

tanquarelle-la-communaute-2.jpg

 

Logo-Top-bd-2012.jpg

 

Note Top BD des Blogueurs : 16/20

Print
Repost

Commenter cet article

Michaël Lefebvre 13/01/2012 12:04

De plus on est plutôt que dans une différence art/commerce, on est dans une différence de genre identique à celle que connait la littérature entre roman, poésie, nouvelle, théâtre etc...

Michaël Lefebvre 28/07/2013 15:48







Yaneck Chareyre 11/01/2012 21:13

Encore une fois, pourquoi veux tu que la ce ne soit pas ça aussi la bd, en tant que tel? Dans le livre, tu acceptes qu'il y ait tant Montaigne que Bernard Werber? Dans l'animation, qu'il y ait la
petite sirène de Disney, et Valse avec Bashir? Dans la musique, Beethoven, Goldman et Arno? Pourquoi veux-tu qu'il en soit autrement dans la bande dessinée?

Michaël Lefebvre 11/01/2012 23:15



Dans la littérature il y a Balzac, Marai Sandor etc... Dans le livre, Bernard Werber. Dans les best-sellers il y a Dan Brown. Je fais clairement une différence.


Idem dans chaque art où j'ai la prétention (probablement) de le faire.


Et je fais également une différence pour la BD car sa place en tant qu'art est très largement contestable car elle manque de profondeur théorique.


Evidemment cela ne m'empêche pas d'avoir à la fois apprécier "La commauté" (cf sa note) et d'aimer la BD (mais ça tu le sens très bien ^^)