Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

BD : Gaspard de la Nuit T1 - De l'autre côté du masque

com

 

Série: Gaspard de la Nuit

Tome: 1

Titre:De l'autre côté du masque

Auteur:Johan de Moor – Stephen Desberg

Éditeur: Casterman

 

gaspard-de-la-nuit--couverture.jpg


 

       Lorsque j'ai vu dans la section jeunesse de la bibliothèque de l'Institut Français de Budapest la couverture de Gaspard de la Nuit j'ai fait un saut en arrière de 23 ans! En effet, ma mère avait gagné cette BD lors d'une émission radio de Radio France Vaucluse en 1987! Les années suivantes je l'avais lu et relu et aujourd'hui j'en gardais un souvenir très vague mais agréable. Que voulez-vous la nostalgie est un sentiment puissant!

       Le dessin de Johan de Moor – également dessinateur de la série TV Quick et Flupke - est faussement simple, en ligne claire dans la pure tradition « hergéienne » . En réalité le dessin fourmille de détails, rappelant sur les plans larges à la fois Bruegel et Bosch!

       Mais voilà que je vous parle du dessin sans avoir dit un seul mot sur l'histoire! Un jeune garçon turbulent se retrouve à rentrer dans un pavillon afin de récupérer son jouet qui a malencontreusement brisé une vitre. La décoration intérieure de cette maison est étrange, elle est composé exclusivement de masques...qui parlent! Et voilà le début des ennuis, et donc des aventures qui vont le mener dans un monde profondément magique, pour le garçonnet.

 

gaspard-de-la-nuit.jpg

 

       A nouveau attention à ne pas vous arrêter à une simplicité apparente – comme celle du dessin – car le scénario aborde une multitude de thèmes : l'identité, la réalité, la colonisation, l'éducation, le pouvoir... Stephen Desberg est devenu depuis un scénariste reconnu avec IRS et le Scorpion.

J'ai vraiment dévoré ce premier tome et me suis jeté avec avidité sur les 2 tomes suivants qui développent encore plus cet univers.

      Une très bonne série pas assez connu.

        Note top BD blogueur : 16/20

 

 

ps: Je présume que le titre est un hommage au triptyque pour piano de Maurice Ravel ou au poème de Aloysius Bertrand qui a lui même inspiré Ravel.

Print
Repost

Commenter cet article