Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

BD : Astérix T19 - Le Devin

com

 

Série: Astérix

Tome: 19

Titre: Le devin

Auteurs: René Goscinny/Albert Uderzo

Editeur: Hachette

 

http://www.decitre.fr/gi/17/9782012101517FS.gif


 

         Et oui un album d'Astérix! Le 19ème de cette célèbre, plus que célèbre pour être exacte, série du duo Goscinny (un des grands auteurs du 20ème siècle à mon avis) et Uderzo. Je ne reviendrai pas sur le style graphique d'Uderzo. Il est dans ce 19ème épisode sur et efficace. Il est possible de lui chercher des poux (les décors sont trop souvent absents -peut être pour renforcer l'action et les expressions des personnages) mais je vais éviter.
 

          Pourquoi avoir choisi ce tome, « Le Devin »? Je dois avouer que ce choix repose un peu sur l'actualité politique hongroise...les élections législatives d'il y a quelques jours pour être plus précis.

      L'histoire commence en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains...Toute? Non! Et non ce n'est pas le propos. Nous retrouvons donc notre village d'irréductibles gaulois sous un orage terrible. Ceux-ci tremblent à l'idée que le ciel leur tombe sur la tête – la seule chose qui fasse peur à des gaulois pour ceux qui ne sont pas familiers de l'œuvre. Lorsque au cœur de la tempête arrive en homme hautain à l'air étrange portant un peau de loup. Celui-ci prétend être un devin et profite rapidement de la naïveté des villageois, et de l'absence de Panoramix le druide, pour prendre un ascendant considérable sur eux, à l'exception d'Astérix qui reste sceptique. Le devin va profiter de la situation est ainsi acquérir un certain nombre de biens et d'avantage en brossant les gaulois dans le sens du poil.

Goscinny critique bien évidemment les astrologues et les devins modernes dans cet album mais plus que cela il me semble mettre en avant le risque que peut provoquer ceux qui utilisent le peuple pour leur dire ce qu'ils veulent entendre...Pour formuler la chose différemment, Goscinny est dans la lignée des philosophes de Lumières en critiquant les superstitions mais aussi en homme ayant connu le guerre il met en garde contre le populisme (d'où le rapport avec les élections hongroises).

Je vais peut-être trop loin dans mon analyse, toutefois je suis convaincu que le populisme et la divination repose sur un même mécanisme qui se base sur le fait que les hommes préfèrent entendre des choses agréables et valorisantes que le contraire!

« Le Devin » figurera dans ma bibliothèque et je le proposerai à la lecture de mes enfants. Vous voyez? Moi aussi je peux lire dans l'avenir

 

http://www.coinbd.com/images/planches/asterix_t19.jpg

 

Print
Repost

Commenter cet article