Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

"Atlas des peuples d'Europe Centrale" de André et Jean Sellier

com

 

Atlas des peuples d'Europe Centrale

André Sellier et Jean Sellier

Édition la Découverte – 1991

(la dernière édition date de 2007)

atlas-des-peuples-d-europe-centrale-de-sellier-andre-908374.jpg

4ème de couverture

    L’Europe « de L'Est » a vécu : l'Occident redécouvre l'Europe « centrale », cette mosaïque de peuples à mi-chemin entre l'Atlantique et l'Oural. Qui sont-ils, ces peuples qui réaffirment aujourd'hui avec forces leurs identités nationales, forgée par mille ans d'histoire ?

    A cette interrogation répond L'Atlas des peuples d'Europe Centrale, en démêlant d'une façon particulièrement originale les fils d'une histoire complexe. La gloire, les querelles intestines, l'oppression : c'est ce qui fait revivre, pour chacun des vingt peuples de la région, un texte alerte et précis. Il s'appuie sur cent cinquante cartes en couleur, qui livrent les clés indispensables pour comprendre les bouleversements en cours, de l'Estonie et la Finlande à l'Albanie et la Grèce.

 

Mon avis

   Un ouvrage indispensable pour toute personne ayant envie de comprendre un peu mieux cette Europe si proche de nous mais pourtant si mal connue en France. Que connaissons nous des Finnois, des Estoniens, des Lettons, des Lituaniens, des Biélorusses, des Ukrainiens, des Polonais, des Tchèque et des Slovaques, des Hongrois, des Roumains, des Serbes, des Croates, des Bosniens, des Bulgares, des Albanais et des Grecs ? Rien ou presque et c'est à mon avis tragique vu que l'on partage avec l'Union Européenne le destin de la majorité des ces peuples.

   Les Sellier nous présente pour chaque peuple un historique clair soutenu par une série de cartes et des encarts donnant des précisions sur un personnage historique, un lieu. De plus ils font très brillamment le lien entre les peuples car, bien entendu, c'est leurs interactions qui ont fait l'histoire. Leurs interactions et la pression des « grands » peuples et empires : Allemand, Russe, Turc, Autrichien.

   Mon seul regret c'est de n'avoir pu mettre la main sur la dernière édition, mais c'est vraiment le seul ! Une lecture très enrichissante, un livre que j'espère acquérir un jour.

Print
Repost

Commenter cet article