Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

L'humour anti-communiste durant la période de la "démocratie populaire" en Hongrie

com

Georges Orwell a écrit un jour "chaque plaisanterie est une petite révolution".

Ces petites révolutions ont permis à la population, en Hongrie comme en URSS ou dans les autres démocratie populaire, de supporter le quotidien, de se moquer des gouvernants.

L’humour constituait donc à la fois un mécanisme politique et une échappatoire à la réalité.

Les conséquences pouvaient être dramatiques pour le plaisantin surpris ou dénoncé. Je n'ai pas trouvé les estimations pour la Hongrie, mais en URSS on estime entre 70 000 et 100 000 les personnes envoyés au goulag pour cette raison.

Voilà quelques plaisanteries de l'époque la plus dure de 1948 à 1953 :

Les timbres à l'effigie de Rakosi* ne se vendent pas.

Pourquoi ? car ils collent mal. Les gens crachent du mauvais côté

*Rakosi était le leader staliniste de la Hongrie

 

Rakosi

 

Pourquoi la Hongrie est-elle le plus grand pays du monde ? car les Russes y sont depuis 10 ans et ils n'ont toujours pas trouvé la sortie !

 

Place de la Liberté

 

Maurice : qu'est ce que tu veux pour ton anniversaire ? L'enfant : Je veux un gifle du président Truman.

Les parents : Pourquoi? tu es idiot ?

L'enfant : ben , non ça voudra dire que soit M Truman est ici soit que je suis là bas !

 

Print
Repost

Commenter cet article