Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Où il est question de Hongrois dans "Après la guerre" de Hervé Le Corre

com
"Après la guerre" de Hervé Le Corre
"Après la guerre" de Hervé Le Corre

"Il n'est jamais allé au concert, il ne sait rien d'aucune musique, mais il se rappelle ce Hongrois, Gregor, violoncelliste, qui écoutait dans la nuit du camp tous les sons possibles et même ceux qu'il n'aurait jamais cru entendre et les décrivait à voix basse. "Et là, tu entends? Un kapo qui marche dans une flaque de boue. Il est lourd et lent. Il est soûl. Et maintenant, quelqu'un qui se gratte le bas-ventre. On entend ses ongles crisser dans ses poils."

"Après la guerre" de Hervé Le Corre, Rivages/Noir, p148

"Lui, Jean, à la rigueur, c'était un guignol, un petit flambeur, on l'attrapait par où on voulait et on le tenait bien. Mais elle, il fallait s'en méfier: ses parents étaient juifs hongrois, ils vivaient à Paris avec leurs vieux. Elle, en plus, elle était communiste ou c'est tout comme. C'était la guerre. Et on était occupés. Youpins et cocos, ça allait valser pour sûr."

"Après la guerre" de Hervé Le Corre, p313

Print
Repost

Commenter cet article