Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Alice Zeniter "Sombre dimanche"

com

Auteur : Alice Zeniter

Editeur Albin Michel

Date de parution 03/01/2013

ISBN 2226245170

4ème de couverture

Les Mandy habitent de génération en génération la même maison en bois posée au bord des rails près de la gare Nyugati à Budapest. Le jeune Imre grandit dans un univers mélancolique de non-dits et de secrets où Staline est toujours tenu pour responsable des malheurs de la famille. Même après l’effondrement de l’URSS, qui fait entrer dans la vie d’Imre les sex shops, une jeune Allemande et une certaine idée de l’Ouest et d’un bonheur qui n’est pas pour lui.

Alice Zeniter a reçu, pour Sombre dimanche, le prix du livre Inter, le prix des lecteurs de l'Express et le prix de la Closerie des Lilas.

Mon avis

« Sombre dimanche » (en référence au célèbre « szomorú vasárnap » la chanson qui pousse au suicide) est un roman qui m'a laissé perplexe.

On y trouve certes de belles choses. J'ai été sensible aux thèmes de la reproduction sociale et familiale, à la difficulté de communications entre des membres d'une même famille, à l'évolution de la Hongrie bien sur. Le vide et les illusions (des habitudes, des rituels, de capacité à se projeter après..., d'un « far west » idéalisé et incarné par cette Allemande dont Imre junior sera l'étrange partenaire, etc... ) sont omniprésents dans cette Hongrie millénaire qui au fond ne semble pas changer.

Je ne peux pas me mettre à la place d'un lecteur ne connaissant pas Budapest et je suis curieux de savoir si ce roman donne envie d'y aller ou même d'y vivre. Pour moi, dont c'est le cas, j'ai retrouvé bien souvent l'ambiance des « kocsma » (troquet bas de gamme), des rues grises de Pest, la vie des gares etc.

Toutefois même si j'ai pris un certain plaisir à lire ce roman, je n'ai pas complètement été convaincu. Un manque de souffle et de puissance peut être ? Un manque d'habitude pour moi dans

la lecture de roman contemporain (je lisais en même temps « Pierre et Jean » de Maupassant) ?

Quoi qu'il en soit, je fus que cette ancienne Jeune Diplômée – comme moi – de la Fondation Franco-Hongroise pour la Jeunesse gagne le prix France Inter avec cet ouvrage.

Alice Zeniter "Sombre dimanche"
Print
Repost

Commenter cet article

Michaël Lefebvre 08/12/2014 06:13

J'en suis ravi alors :)
Si ce roman a pu faire découvrir la Hongrie a plein de lecteurs, c'est un roman utile

enna 07/12/2014 23:11

de mon côté j'ai bien aimé découvrir un pays et une histoire au travers cette saga familiale. J'ai eu l'impression de plonger dans l'inconnu et j'ai bien aimé.