Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)

com
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)

Le week-end du 26 octobre (fête nationale en Autriche), j'ai eu le plaisir d'être accueilli à Vienne par un ami avec qui nous sommes allés visiter le musée d'Histoire militaire de Vienne (http://www.hgm.at/en.html )

Le musée se trouve dans l'ancien arsenal construit, après 1848, sur les ordres de François-Joseph dans un style néo-byzantin qui ressemble un peu à la synagogue de Budapest. Rien que le bâtiment est intéressant.

On rentre par le « Feldherrenhalle », la « salle des généraux » les plus illustres de la monarchie habsbourgeoise. A côté d'Eugène de Savoie, on retrouve – au moins - un Hongrois le comte Jànos Pàllfy, maréchal impérial mort en 1751.

Vu la riche histoire commune (l'armée « k&k » impériale et royale), le musée regorge de pièces « hongroises » dont je vous présente une courte sélection :

  • le recrutement des Hussards, tableau de 1890. Un homme sur vingt (en effet « húsz » veut dire « vingt » en hongrois) devait servir dans ces régiments de cavalerie légère.

  • Foulard/drapeau donnant les instructions de tir et de mouvement pour les soldats. La version allemande exactement identique se trouvait dans la vitrine d'à côté.

  • La séparation géographique entre les espaces rattachés directement à la couronne impériale et soumis à la levée « landwehr » et celle dépendant de la couronne de St Étienne et fournissant la « Honvéd » (nom que porte toujours l'armée hongroise aujourd'hui).

  • Cimier et hallebarde de la garde hongroise, à noter le blason sur chacun des éléments.

  • Tableau d'un régiment d'infanterie hongroise, probablement dans les dernières années du XIXe siècle.

  • Étendard d'un régiment hongrois, un petit cours d'héraldique ne serait pas de trop ;)

  • Après la première guerre mondiale la ville de Soron-Ődenbourg a eu le choix lors d'un référendum de choisir d'être rattaché à l'Autriche ou la Hongrie. Elle a choisi le 14 décembre 1922 la Hongrie -malgré ce type de propagande en faveur de l'Autriche - ce qui lui vaut depuis le surnom Civitas fidelissima (« ville très fidèle ») côté magyar.

  • Fanion austro-hongrois de la flotte k&k.

Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Le musée d'Histoire militaire de Vienne, un beau musée pour découvrir l'histoire militaire (austro-hongroise)
Print
Repost

Commenter cet article