Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Un grand bol d'Unicum (Hongrie)

com

Cet article est reposté depuis ungrandboldair.overblog.com.

Notre premier contact avec le pays Magyar (ou Hongrie en Français !) se fera le long du beau Danube bleu. Le Danube marque en effet la frontière entre la Slovaquie et la Hongrie côté Ouest. Il effectue ensuite une jolie courbe à 90° pour descendre se faufiler dans Budapest séparant la belle en deux.

La monumentale basilique d’Esztergom et le « château dans les nuages » de Visegrad nous permettent de prendre un peu de hauteur afin d’admirer la courbe du Danube. Par chance, la Hongrie nous accueille sous un magnifique soleil !

Bon ok les photos ne mentent pas…il fait beau mais pas si chaud !!

Un grand bol d'Unicum (Hongrie)
Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)

ce que vous ne voyez pas c’est que je tiens la clé à la main…hi hi hi

Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)

Je décide finalement de le libérer à condition de ne plus l’entendre grogner

« après le vent qui depuis déjà un mois

ne fait que tourner par ci par là

sans que jamais son aile ne s’envola... »

Bref, quelques envolées lyriques plus tard nous filons vers Budapest qui nous réserve de belles surprises…tin din din din tin din din din…

Petit camion se faufile prestement sur la route de l’office du tourisme quand là, tout près, sur notre droite, sur un fond de ciel bleu, au-dessus d’une colline verte et rouge et orange et jaune (c’est l’automne c’est normal) surgissent…quoi ???!!! …des parapentes !!!

Frein à main, pneus qui crissent, demi-tour sur deux roues (mais non maman ne t’inquiètes pas ça ne s’est pas vraiment passé comme ça c’est juste pour pimenter le récit… ;-)): on file au décollage !!

Après un rapide petit slalom en camion dans Budapest on arrive enfin au déco qui offre une vue magnifique sur la ville

Un grand bol d'Unicum (Hongrie)
Un grand bol d'Unicum (Hongrie)

Le déco se nomme Obuda (à 470m d'altitude): nom de la partie de la ville qu'il surplombe, 300m de dénivelé, Le Danube sous les pieds, la CTR de Budapest juste au dessus, un soleil magnifique et des thermiques hongrois qui n'attendent que moi ;-) Du coup j'en profite rapidos pour prendre des informations auprès des pilotes du coin et en avant pour une heure et demi de vol au dessus de cette ville de rêve !!

Un grand bol d'Unicum (Hongrie)
Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)
Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)

Au déco nous avons rencontré une joyeuse bande de parapentistes avec qui nous passerons les 3 journées suivantes à voler sur différents sites autour de Budapest.

Csolnok: Une magnifique colline qui offre un soaring thermo dynamique de 20km de long et permet des vols du soir de toute beauté!

Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)
Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)
Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)
Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)

Les dernières photos sont une petite dédicace pour Francois: nous avons vu une Up Vision voler, la même que toi! Ici c'est un bolide presque neuf! Le pauvre élève a effectué avec un vol à la hongroise! Déco dans vent très fort, ni accélérateur ni secours, scotché, fermeture 50%, posé 5minutes plus tard à 300m derrière tout en haut d'un grand arbre, très grand arbre ;-)

Dernière journée avec nos amis hongrois parapentistes et dernier site: Pilis!

Un site interdit car le déco se trouve au plein milieu d'un parc naturel et à tout juste 10m sous la CTR de Budapest! Cependant site magnifique, très fréquenté par les hongrois et qui offre une vue incroyable!

Et voilà le résultat sur mes mains de trois journées de parapente intensif !!! ;-)
Et voilà le résultat sur mes mains de trois journées de parapente intensif !!! ;-)Et voilà le résultat sur mes mains de trois journées de parapente intensif !!! ;-)Et voilà le résultat sur mes mains de trois journées de parapente intensif !!! ;-)

Et voilà le résultat sur mes mains de trois journées de parapente intensif !!! ;-)

Une fois la frénésie éolienne passée, nous partons découvrir Budapest d’en bas ! Et là ouahou…notre premier contact avec la ville se fait de nuit et nous tombons immédiatement et irrévocablement amoureux de la ville. Elle scintille de milles feux et la retrouver en plein jour le lendemain n’enlève rien à son charme. La ville est en fait le rassemblement de trois villes Buda, Pest et Obuda, ce qui triple le nombre de monument et d’églises !!

La ville est belle : du haut du château, du milieu d’un pont, depuis le parvis de son parlement majestueux, au cœur de sa basilique aux milles couleurs dans laquelle retentit encore les notes de l’orgue immense (concert tous les soirs). La vie bouillonne dans les marchés couverts où se mêlent odeur de paprika, de cuir et de langos (beignets énorme à manger avec crème + gruyère) et la vie est paisible le long du Danube.

En bref: on se sent bien ici! Les parapentistes nous ont indiqué un endroit calme près du centre et avec de l’eau pour dormir. On est « comme à la maison ».

La place qu’à prise Budapest dans notre cœur (non non je n’exagère pas) est aussi due à ses bains ! Quel bonheur quand on n’a pas pris de douche depuis plusieurs jours (je tairai le nombre pour ne pas heurter votre sensibilité) de passer une matinée dans une de ces stations thermales des années 50. Trois saunas différents, un hammam, bains extérieurs, bains soufrés à 16, 20, 32, 40 degrés…on ressort de là 4 heures après propres comme des sous neufs !!(on se demande tout de même si notre estomac va supporter l’eau tiède soufrée que nous avons bu pour imiter les Hongrois qui avaient l’air de trouver ça top…).

Un grand bol d'Unicum (Hongrie)
Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)
Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)
Un grand bol d'Unicum (Hongrie)Un grand bol d'Unicum (Hongrie)

Après avoir sillonné la capitale de long en large, nous nous dirigeons au Sud Ouest vers le lac Balaton.

Le soleil étant toujours avec nous, c'est l'occasion de faire des belles balades autour de cet immense lac et au milieu des vignes !! Les photos parlent d'elles-même: c'est un coin magnifique!!

C'est d'ailleurs l'occasion de goûter un peu de vin Hongrois avec en number 1 le Tokaj: vin blanc sucré délicieux!!

L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!
L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!
L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!
L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!

L'une de ces photos est une supercherie...je vous laisse deviner laquelle!!

Et voici pour vous une petite anecdote dramatique : on s’est perdus !!

Afin de vous donner une idée fiable de ce qu'il s'est passé voici les versions des deux protagonistes...

Vu par Edouard :

Comme d’habitude avant d’aller voler je dis à Victo « pas de soucis, ouais ouais c’est bon j’ai bien pensé à charger ma radio » On se parle en l’air et on s’organise une récup’ ! Bon en vérité il lui reste un bâton sur cinq, mais je me dis que c’est un nouveau site et que de toute façon je ne vais pas rester bien longtemps en l’air donc ça devrait le faire.. ! Bon au final c’est énorme en l’air…le survol de Budapest me donne des frissons, j’en prends plein la vue et le petit plouf se transforme en un vol d’1H30.

Merde ma radio qui bipe…plus de batterie.. « Victo, j’ai plus de batterie, je vais me poser et je te donne les coordonnées GPS pour la récup ».

Attéro, je range le matos, un œil sur le Gps « victo 45° blabla blabla Est ! A peine le temps de terminer ma phrase que la radio coupe…merde, merde, merde.. ! Bon ben je range le matos et plus qu’a attendre. C’est bientôt la fin de journée, à l’attero les gars me proposent une navette que je refuse à chaque fois, ben oui j’attends victo. Ah re merde, je crois que j’ai pas donné les coordonnées à victo dans la bonne unité.. ! Bon je fais le tour du déco pour voir si des pilotes ont une radio…Rien , juste des talkis pour tout le monde…merde ! Je demande à un pilote si la route pour venir du déco à l’attero est compliquée, il m’explique dans un très bon anglais que c’est pas simple, qu’à cette heure c’est gros bouchon, qu'il faut traverser un bout de la ville et que l’attero est chaud à trouver.

Ah la je commence à me dire que ça sent le pâté notre affaire. Une heure que victo est en route pour l’attero et toujours pas de camion en vue. Plus de parapente en l’air…bon ben si victo voulait s’orienter avec eux c’est rappé .. Je rallume ma radio, quelques secondes de batterie, juste le temps d’entendre la voix de victo qui dit « Edouard, je suis perdue, je sais pas ou je suis » et poufff sans même entendre la fin ni pouvoir lui répondre ça recoupe… Houuuu la mon garçon tu vas passer un sale quart d’heure !

Je sais à ce moment que si victo cherche à me retrouver c’est plus par envie de me passer le savon du siècle pour « mon oubli » de recharge de radio que pour me féliciter de ce magnifique vol… ! Si au moins ça peut lui donner la force de venir jusqu’à moi…c’est déjà ça…on verra après pour le savon ;-)

Dernier moment de lucidité, je taxe un texto à un parapentiste à l’attero ( victo, gps 40° 40.. je t’attends là ) même si je sais que notre téléphone est bien au fond de la boite à gants, éteint et sans batterie lui aussi..oupsss ! Bon ben la je passe en mode longue attente, je me dis que ça peut durer un moment avant que victo pense à allumer le téléphone…la nuit commence à tomber et je m’imagine déjà dormir là enroulé dans ma voile en guise de duvet!

Après une demi heure d’attente supplémentaire…Yesss le camion, victo au volant, deika sur le siège passager à scruter l’horizon !

Applaudissement des parapentistes sur place à la descente de victo du camion.. qui du coup surprise n’a pu s’empêcher de rigoler tout en remballant le mega savon qu’elle m’avait préparé.. (merci les gars, je vous en dois une ;-) )

Vu par Victo :

Comme d’habitude quand l’un de nous vole (c’est bien plus souvent Edouard d’ailleurs !) on garde chacun une radio allumée sur la même fréquence pour pouvoir se parler. Ça grésille dans la mienne et Edouard me dit qu’il est posé, parfait ! Il me demande de venir le chercher à l’attero en camion et m’indique tant bien que mal les coordonnées GPS. Aïe ça n’arrête pas de couper, je pense que sa batterie est HS !! J’arrive à noter quand même tous les chiffres et je rentre ça dans le GPS du camion (merci quelle bonne idée de l’avoir acheté avant de partir il nous aide bcp !). J’appuie sur « terminé » et là le GPS m’indique tranquillou 2h52 de route….euhhh…ah oui le GPS de rando n’est pas dans le même format que celui du cam’…ok, mais c’est quoi déjà ? degré minute seconde, degré secondes…bon j’essaye tout et hop il me sort un truc à 25min…ok c’est ça je file !!!

Je vous passe l’étape du demi tour entre les voitures des parapentistes garées à l’arrach’, moi la pro du créneau (ah ah ah je rigole)…

Jacques m’emmène alors dans une suite de mini rues où l’on ne passe pas à deux dont une avec une pente à 12% où je crois perdre une aile du camion 10 fois !! « Mais qui est Jacques ? » Ah oui Jacques c’est le prénom donné à la voix du GPS…un canadien!

30 minutes plus tard « vous êtes arrivé »…hum hum…là ça se gâte…je suis arrivée au milieu d’un lotissement mais pas d’attero en vue…en plus je suis dans une mini rue et avec les maisons je n’arrive pas à voir les parapentes en l’air pour essayer de voir où ils se posent…galère !!!

Bon demi-tour, de là haut j’avais vu un supermarché près de l’atterro j’en ai vu un un peu plus bas j’y vais…non c’est pas lui…ahhhh…je remet Jacques en me disant que je me suis plantée de conversion des coordonnées…il m’indique un autre point à 8 min…allez j’y retourne…Jacques décide de me faire traverser une 2x2 blindée…hein hein…je pars à droite en me disant que j’arriverai a faire demi-tour plus loin…mauvaise idée…Jacques m’indique de nombreux passage piétons entre les lignes de tram pour faire demi-tour… »heu ça suffit Jacques je ne peux pas, même si le respect du code de la route est plus nuancé depuis quelques pays !!!

Pour arranger le tout je tombe dans les bouchons de fin de journée…ayé je sens que je panique je vais jamais retrouver Edouard !! (ça c’est mon côté « je vois le pire partout ») et là hop lumière et si j’allumais mon portable au cas ou il aurait envoyé un texto avec le portable de quelqu’un…Jack pot…il m’indique les coordonnées dans la bonne conversion (ouf c’était celle que je suivais) …bon il me faut encore 20 minutes pour me tirer du pétrin bouchons demi-tour et me rendre au point de RDV…j’arrive et là ah ah tous les parapentistes Hongrois applaudissent en me voyant…ok bon les nanas au volant je connais le cliché merci !! Edouard est là, mon cœur se remet à battre : elle est pas belle la vie ?

(Vous noterez que dans mon récit aucun savon n’était en préparation...ou peut-être ais-je omis de le préciser??!! ;-))

Un p'ti shooter de vodka aux herbes pour nous donner du tonus et hop on the road again direction Romania!!

Un grand bol d'Unicum (Hongrie)

10 000 PAGES VUES

sur notre blog et tant de messages qui nous font vraiment chaud au coeur ...

MERCI à vous et vivement les retrouvailles pour fêter ça!

Le camion commence à être bien plein de gnôles locales aussi fortes que surprenantes (1 ou 2 bouteilles par pays, ça commence à prendre une sacré place dans le coffre à linge )

Print
Repost

Commenter cet article